20 nov. 2008 LE SOIR VENU

Publié le par elisabethaalone.over-blog.com

Il est si doux le soir venu. Il est violet et puis il passe au gris cendré. Il se décharge de la journée. Il embrasse la nuit et défroisse les plis du visage. Il a le goût de la menthe poivrée. Il atterrit dans les recoins et puis s'allonge jusqu'au matin. Il est si nu le soir venu. Il n'a plus de plomb dans les ailes. Il vient tranquille pour vivre sa vie et puis repart dans les nues. Ca fait du bien le soir qui ne dit rien.

Publié dans humeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article