22 août 2008 BONJOUR

Publié le par elisabethaalone.over-blog.com

- Si tu m'embrasses pour me dire bonjour, alors tu le fais avec présence et conviction, sinon tu emploies juste le mot et tu fais de l'oral. Le bonjour détermine la présence, soit elle est molle, infoutue, banale, machinale, soit elle est vécue, les deux pieds dedans, positionnée.


- T'y vas pas un peu fort là quand même ?!


- Ben non, c'est énervant à la fin tous ces plaquages de joues qui tombent, ces effleurages indéterminés du bout des lèvres, à moitié faits, à moitié glissés. Tu es là ou tu n'es pas là et puis c'est tout.... Bon, après tu fais ce que tu veux de ta main, selon ton degré d'intimité ou d'envie, tu la poses ou tu la poses pas. 


- Ah ouais, tu crois ?! Mais pour tout le monde c'est un truc mécanique pourtant.


- On s'en fout du mécanisme, ça c'est pour les moteurs de voiture ou la pile de ta montre. Tu gères pas un manuel technique que je sache, là, tu déplaces ton énergie corporelle vers une autre énergie corporelle. Alors, de grâce, sois à ton embrassade. Pas compliqué, tout de même !


- Ah ... ben .... oui d'accord, mais .... bon finalement j'vais peut être revenir au salut de la main, moi ...

Publié dans humeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article